LE CHEMIN DE LA VERITE

Publié le par Adriana EVANGELIZT

LE CHEMIN DE LA VERITE

Il est très difficile d'être lucide et Eveillé dans notre monde. Très difficile. A partir du moment où vous êtes guidé par votre âme et votre coeur, il s'opère une transformation radicale. Le regard que vous posez sur les évènements ou les individus change du jour au lendemain. Vous vous apercevez soudain de "détails" qui vous avez échappé jusque-là... mais les détails prennent une proportion inimaginable. A vous en empêcher de dormir. Après avoir fait ma deuxième NDE, ma prise de conscience fut telle que j'ai eu comme l'impression de ne plus être la même personne. Je n'arrêtais pas de me poser des questions : "Comment ai-je pu être aveugle si longtemps ?" "Comment ai-je pu faire cela ?" "Comment ai-je pu aimer telle personne ?" "Etait-ce bien moi ?" Et toutes ces visions dans ma tête. J'observais déjà pas mal les gens avant mais là cela devenait presque maladif. A tel point qu'il a fallu que je prenne du recul et de la distance, même avec mes meilleurs amis. Lorsque je les écoutais parler, je devinais lorsqu'ils mentaient. Je ne voyais plus le visage qu'il ml'offrait mais l'autre, celui qu'il cachait. Il y a très peu de gens sincères dans notre société. Mais si j'avais moi-même pas mal menti auparavant, le mensonge me devenait de plus en plus intolérable chez  les autres. J'ai vite compris que la seule façon de me retrouver était de me réfugier dans la solitude. Et de ne plus perdre mon temps à des futilités, j'en avais suffisamment perdu comme ça avant... avant ma Mutation.

On ne peut pas passer son temps à se voiler la face sur soi ni sur les autres. Mais lorsque l'on choisit le chemin de la Vérité, on se heurte à mille écueils et les amis d'hier deviennent les ennemis de demain. Car les gens ne vous pardonnent pas de les voir tels qu'ils sont. Tout comme ils n'aiment pas s'entendre dire ce qu'ils refusent d'admettre. Nous vivons à une époque d'étroitesse d'esprit inimaginable. Les gens ne voient pas plus loin que le bout de leur nez. Je pourrai prendre mille exemples tous plus affligeants les uns que les autres. Il est évident que puisque je suis à l'écoute des gens depuis mon plus jeune âge, ils viennent me rendre visite pour me parler de leurs problèmes. En ignorant bien sûr que la plupart du temps, ils sont la seule source de leurs soucis ne serait-ce que par leur comportement avec leur conjoint, amis ou dans la société qui n'est pas un modèle de perfection. Il faudrait une sérieuse réforme des mentalités pour que s'installe le bonheur sur la terre. Et même si elle a commencé chez quelques êtres qui ont, comme moi, trouvé leur Être intérieur, nous sommes si peu nombreux que ce que nous faisons n'est pas plus visible qu'une goutte d'eau tombant dans l'océan. Et je me permettrai de rajouter une nouvelle fois, mais ce ne sera pas la dernière, que la plupart des religions sont un profond handicap à l'évolution de l'humain et à sa Liberté.

Je prendrai pour exemple le mariage. Pensez vous que les premiers humains avaient besoin de tout un tas de simulacres pour avoir le droit de s'aimer ? Adam et Eve, puisqu'ils sont sensés être nos premiers ancêtres, sont-ils allés à l'Eglise pour unir leur destin ? Se sont-ils passés une bague au doigt ? Peut-on être certain que celui que l'on nomme Dieu a exigé cela ? Je dirai sans ambages que le mariage est une contrainte. Or paradoxalement, l'Eglise Catholique Romaine exige le mariage de ses ouailles mais le refuse à ses prêtres. Certains apôtres du Galiléen n'étaient-ils pas mariés ? Une des premières trahison de son Enseignement se trouve déjà là avec toutes les conséquences funestes que cela entraîne. L'Être humain n'est qu'un animal, ne l'oublions jamais... les animaux ont-ils une seule compagne ? Il y en a quelques uns effectivement qui gardent la même jusqu'à ce que la mort les sépare. Le loup en l'occurence. Mais les prêtres sont des humains comme les autres. Ils ont des pulsions sexuelles, ils ont envie de boire ou de manger, ils ne sont pas différents physiologiquement des autres hommes et en quoi l'union avec une femme peut altérer leur foi ? Jeter l'anathème sur un des besoins vitaux de l'homme c'est comme l'amputer d'un de ses membres. Pourquoi assistons-nous à tant de problème de pédophilie dans le milieu ecclésiastique ? Nul besoin d'être devin pour saisir que l'abstinence lorsqu'elle n'est pas consciemment pratiquée ne peut que nuire à l'équilibre de l'individu. Tout comme le mariage enferme le couple dans des contraintes alors que l'être humain est fait pour être libre. Ceci bien sûr sera l'objet d'autres articles car il nous faudra parler de l'épisode Jardin d'Eden... c'est là, en fait, que tout a démarré pour l'humain et que, notamment, le dénommé Yahvé a fait peser tout un tas de diktats sur l'Homme alors que le "Serpent" voulait lui "ouvrir les yeux" pour le délivrer. Nous vivons donc dans une inversion de l'Enseignement originel. Le "Serpent" associé à la Connaissance a été ostracisé et Yahvé choisi comme "dieu" alors qu'il n'en est pas un. Il ne faut donc pas s'étonner de voir où en est rendu l'humanité aujourd'hui. Comment peut-on devenir bon en prêchant le Mal ? Comment peut-on comprendre l'essence profonde de l'Homme alors que les croyances sont complètement erronées tant par la Science que par les sciences humaines ? Qui peut appréhender le malaise d'une personne s'il ignore le mal-être de son âme, cause première de tant de dérives ? Le fait de méconnaître l'existence de l'Âme ou de la nier ne rend certainement pas service à l'humain. Et si les neuroleptiques, antidépresseurs,anxiolitiques et autres drogues assomment le corps et font semblant de lui procurer un certain bien-être, cela ne règle en rien le mal-être de l'Âme.

Le Chemin de la Vérité passe donc par la Connaissance et Re-Connaissance de l'Âme, ce que nie 98 pour cent des scientifiques ou médecins. Les maux du corps ne sont que les maux de l'Âme. Et tant que cette prise de conscience n'aura pas eu lieu, les individus vivant sur notre planète iront de mal en pis. Car nier l'Âme c'est nier l'essence même de la Vie.

 

 Adriana Evangelizt

 

 

Publié dans ÂME

Commenter cet article