Le coma de Sharon

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Les nouvelles opérations qu'a subi Ariel Sharon ne sont pas un bon signe. Et l'état comateux qui se prolonge non plus. Le fait qu'il ait ouvert les yeux a pu donner un peu d'espoir mais vu qu'il reste léthargique, cela ne joue pas en sa faveur. Nous pensons sérieusement qu'il a du y avoir un problème lors de ses premières opérations. Le cerveau est une zone très sensible. L'homme n'est plus tout jeune et même s'il est de forte constitution, si le système nerveux est touché, le mal peut s'avérer irréversible. Nous entendons que Sharon pourrait rester dans le coma indéfiniment et devenir comme un légume.

Le problème du coma c'est que le corps est une chose, l'âme une autre et les sept corps invisibles encore une autre, le corps astral étant un des plus importants. La fonction du corps astral est de régénérer le corps physique. Normalement, il nous quitte la nuit pour s'oxygéner durant une durée de deux heures et réintègre notre corps pour lui donner de l'énergie. C'est aussi grâce à lui que l'on a des rêves. Dans le cas très précis de Sharon, son corps astral est sorti du corps mais ne le réintègre pas. Il plane au-dessus de lui. C'est une des raisons essentielles qui fait qu'il reste dans le coma. Pour qu'il reprenne connaissance, il faut que le corps astral reprenne sa place dans l'enveloppe charnelle. C'est aussi simple que cela. Et aucun médecin ne sera capable de cette prouesse, c'est certain. Car la science est hélas fâchée avec la métaphysique, l'occultisme, l'ésotérisme et l'Hermétisme. Elle ne croit qu'en ce qu'elle voit. Ce qui est bien dommage. Mais si un Mage Blanc se trouve dans les parages, il pourrait agir. Il faudrait pour cela le laisser approcher Sharon. Et qu'il reste seul avec lui pour faire ce qu'il y a à faire. Dans l'immédiat, nous ne voyons que cette solution. Et les médecins ne pourront rien y changer. Bien sûr, vous n'êtes pas obligés de me croire mais c'est pourtant la Vérité.

Adriana Evangelizt

Publié dans HOMMES D'ETATS

Commenter cet article