Bush se serait remis à boire

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Alors George W Bush se serait remis à boire depuis quelques mois. Texto, voilà le texte traduit du National Enquirer et trouvé dans Regard Conscient...

D’après un journal américain, le président Bush serait à nouveau sous la dépendance de l’alcool : « Sa gestion de la crise [entraînée par le passage] de l’ouragan Katrina et les pertes américaines en Iraq ont alimenté le mécontentement public et poussé Bush à se remettre à boire. » Selon l’une des sources citées, la famille Bush craint qu’il ne « tombe en morceaux » et a assigné à son épouse le rôle de « garde-chiourme ». (National Enquirer, 21.9.05)

En public, George W. Bush a toujours prétendu avoir cessé de boire au lendemain de son quarantième anniversaire et s’être tourné vers sa foi de « chrétien du renouveau ». Aux yeux de ses sympathisants, il incarnait le méchant garçon ayant racheté l’approbation parentale par une conduite exemplaire. Mais la problématique collective qui l’a conduit à endosser ce rôle n’a pas de prise durable sur son passé d’enfant humilié. Le stress lié à l’exercice du pouvoir ou la désapprobation grandissante  dont il est l’objet sont des éléments qui font remonter en lui des affects non résolus. Comme les manifestations de ses souffrances ont toujours été condamnées, il se tourne à nouveau vers l’alcool pour inhiber sa capacité à remettre en cause l’image projective que ses parents construisirent de lui.

L’état émotionnel dans lequel se trouve le dirigeant américain est en phase avec celui du groupe qu’il représente: une dépression profonde, refoulée depuis l’enfance et réactivée par les évènements dramatiques de ces dernières semaines. 

J'ai déjà fait un portrait de George W Bush où je parlais de son passé alcoolisé et cocaïné. Attention, on n'est pas là pour juger, fréquentant un milieu artiste, de surcroît, je sais ce que c'est et libre à chacun de faire ce qui lui plaît. Je rappelle qu'il est du signe du Cancer, un signe introverti comme le montre le crabe qui le représente. Il est bien évident que depuis très jeune George W a un malaise qui doit certainement être dû à son milieu familial et à sa propre nature qui n'a pas pu s'épanouir comme elle le voulait. Le fait de boire et de se droguer prouve déjà un mal-être. L'individu prend des substituts pour échapper à sa réalité, la fuir ou se projeter dans un état nirvanesque afin de se sentir bien. Quand on connait déjà ce fait et la vie de Bush junior jusqu'à 40 ans et même après, on se demande vraiment comment il a pu devenir président. Si vous avez lu l'article consacré à Cheney, vous savez pourquoi il l'est. C'est la marionnette. Il est là sans y être. Il passe les trois-quart de son temps dans son ranch et pendant ce temps Cheney, Rumsfeld et consort sont aux commandes. Ce sont eux qui prennent les décisions et lui qui les annonce. Mais lui aussi qui doit assumer les conséquences de leurs actes ignominieux. Il ne faut jamais oublier cela. Et je suis même certaine qu'il apprend la nouvelle par la télé comme tout le monde et qu'ils ne lui en parlent jamais avant. Prenons le cas des prisonniers torturés à Abou Graib en Irak. Rumsfeld n'avait certainement pas du lui dire qu'il avait donné l'ordre aux soldats, aux mercenaires et aux divers services secrets de torturer les prisonniers. Quand Bush l'a appris, ils ont inventé une grosse histoire du style, "C'est une dérive de certains individus...". Or, depuis qu'il est Président, les surprises n'ont pas manqué. Il y a d'abord eu le 11 septembre qui n'est qu'un gros coup monté par les "démoniaques" pour pousser Bush à envahir l'Afghanistan d'abord et l'Irak ensuite... pour faire du business et piller le pétrole. Il est certain qu'ils ne disent pas tout à Bush pour la simple raison qu'ils ne lui font pas confiance à cause de son passé de drogue et d'alcool déjà... ce sont des poisons qui laissent des traces dans le psychisme surtout lorsqu'on est plutôt fragile psychologiquement, ce qui est le cas de George W. Mais en attendant c'est lui qui aux yeux du monde doit justifier toutes les dérives causées par son administration dévoyée. Il est certain qu'entre les affaires Tom Delay, Abramoff, les avions de la CIA, toutes les bavures qui se produisent depuis sa première élection, ses nerfs doivent être plus qu'à vif. Il faut quand même avoir les épaules sacrément solides pour supporter la honte qu'ils lui infligent. Et il doit bien être conscient de cela, qu'il est manipulé. Alors fatalement, il s'est remis à boire... sachant cela, les "démoniaques" vont donc renforcer la surveillance auprès de lui par sa femme d'abord pour qu'elle le freine. Il y aura des jours où il écoutera et des jours où il ne pourra pas, notamment lorsque les coups durs pleuvent comme c'est le cas en ce moment. Et ce n'est que le début, dirons-nous, car il est certain qu'ils sont en train de préparer tout un tas de plans foireux et qu'il ne s'en apercevra que lorsque ils les auront exécutés.

Adriana Evangelizt

Publié dans GEORGE W. BUSH

Commenter cet article

peripherique 16/04/2006 03:33

Trois chirurgiens américains discutent ensemble des opérations qu'ils ont réalisées.Le premier dit :- Je suis le meilleur chirurgien du Texas. Un pianiste de concert avait perdu sept doigts en tondant son gazon : je les ai recousus et, huit mois après, il donnait un concert pour la reine d'Angleterre !Le deuxième rétorque :- Ce n'est rien ça. Moi, j'ai opéré un gars qui avait perdu ses deux bras et ses deux jambes. Deux ans après, il a gagné la médaille d'or olympique du saut à la perche !Le dernier dit alors :- Vous n'êtes que des amateurs par rapport à moi ! Il y a quelques années, un gars shooté à la cocaïne et à l'alcool s'est jeté sous un train avec son cheval. Tout ce qui restait, c'était le cerveau du cheval et le chapeau du gars avec un peu de cervelle collé dedans...Les deux autres s'exclament ensemble :- Et alors ? Le dernier répond avec un grand sourire :- Devinez qui est président des États-Unis en ce moment ?