Nicolas Sarkozy a les qualités de ses défauts 1 - L'Orgueil

Publié le

Nicolas Sarkozy a les qualités de ses défauts

1 - L'Orgueil

 

 

par Adriana Evangelizt

 

 

 C'est ce qu'il dit. Le plus sérieusement du monde. "J'ai sans doute les qualités de mes défauts."  Il est à craindre que le miroir réfléchissant de son Ego démesuré est fortement déformant. Nicolas Sarkozy se voit certainement comme il voudrait être. C'est-à-dire qu'il se rêve ou s'imagine dans la peau d'un héros superbe. Sans peur et sans reproches. Malheureusement, ceux qui l'observent n'ont pas tout à fait la même image que lui de sa personne. Nous lui conseillons fortement de descendre du piédestal qu'il s'est taillé imaginairement.

Il nous souvient que, dans notre jeunesse turbulente, notre grand-mère nous disait "Tu as tous les vices mais aucun de bon." Ce qui nous faisait beaucoup rire à l'époque car nous ignorions qu'il existât de bons vices. Nous pensons que cette phrase qui nous fût dédicacée, en son temps, pourrait fort bien convenir à Nicolas Sarkozy. Mais au moins avons-nous fait quelques efforts pour essayer d'en corriger quelques uns. Quelques uns seulement. Nous n'aspirons pas à la perfection car elle est forcément décevante pour les imparfaits qui nous entourent. Vous n'avez qu'à demander à l'entourage de Sarkozy le Parfait.  

Alors qu'en est-il du Prince à 53 balais ? S'est-il amélioré ou a-t-il empiré en prenant de la bouteille ? Nous supposons qu'il devait être plus parfait dans son jeune âge qu'il ne l'est aujourd'hui. En le regardant, on pourrait même le trouver angélique.

 

Mais une de nos grandes facultés, désormais, est de ne pas juger les hommes sur leur apparence. Car nous savons très bien qu'en chacun sommeille un démon. Et celui de Sarkozy a pris le pas sur l'Ange. Peu à peu il a grignoté toutes les parcelles de lumière pour l'enténébrer complètement. La preuve en est qu'il se voit blanc comme neige alors qu'il est noir comme  charbon. Il devrait cesser de s'affubler de lunettes aux verres fumés, il y verrait plus clair.

Passons maintenant en revue, en toute objectivité, ses défauts apparents et essayons de trouver les qualités de ses tares. Pour employer son expression.

1 - Nicolas Sarkozy est orgueilleux. C'est d'ailleurs son principal défaut. Et de celui-ci découlent beaucoup d'autres. Comme disait notre grand-mère "La terre n'est pas assez grande pour te porter." C'est dire qu'à une époque, nous aurions pu largement faire la pige au Prince. D'autant que nous le dépassons d'une bonne tête. Nous regardions donc tout CE qui nous était inférieur par la taille avec condescendance et n'étions pas avare non plus avec CE qui était plus grand que nous. L'Orgueilleux ne peut être égal à personne. Il est toujours "plus" quelque chose. Dans le monde où il gravite tout tourne autour de lui. Comme la terre tourne autour du soleil. Il pratique le culte de sa personne. S'aime démesurément. Et parce qu'il s'aime tout le monde doit l'aimer. Ceux qui dérogent à cette règle sont forcément des cons. C'est pour cette raison qu'il s'entoure d'individus lui ressemblant ou de serviles prêts à faire ses quatre volontés. Les serviles sont très utiles à l'Orgueilleux. Réunis, ils ont l'impression de former une caste d'êtres supérieurs. Du haut de leur narcissisme, ils vous regardent, sourire méprisant aux lèvres, en prenant des postures de grands seigneurs. Tout leur est dû. C'est pour eux une certitude. Ils se pensent si importants que nul ne doit leur faire de l'ombre. Et si, par malheur, ils viennent vous serrer la main d'un air faussement simple, c'est qu'ils ont une idée derrière la tête. Quelque chose à vous prendre ou à vous voler. Quelque chose que vous possédez et qui pourrait leur être utile au moment venu Cela peut être une femme, un ami, un bulletin de vote. Tout dépend du milieu où évolue l'Orgueilleux.

Il faut l'avoir été pour comprendre jusqu'où l'Orgueil peut vous mener. Jusqu'au reniement complet des plus grandes valeurs et de vous-même. Car l'Orgueilleux se pense exemplaire. Tout ce qu'il fait est parfait. Tout ce qu'il dit est parole d'évangile et tout ce qu'il pense doit devenir la référence incontournable. Alors, bien évidemment, il ne supporte ni ordres ni conseils sans les assimiler automatiquement à des insultes. Comment ? Mais qui es-tu toi pour me parler de la sorte ? Sais-tu à qui tu t'adresses ? Et tant pis si l'idée qu'il suit est mauvaise. Les dégâts causés ne sont pas son problème. Seul importe qu'il ait pu imposer son dicktat. Vous, vous n'êtes là que pour subir.  

Il nous semble que les Français ont du souci à se faire.

Existe-t-il une qualité à ce défaut répugnant ?


A suivre...

Commenter cet article