Le jeune homme assassiné par un "gang"

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Un crime horrible

 

Cet assassinat monstrueux m'interpelle. Pour ceux qui ne serait pas au courant, un jeune homme a été enlevé le 20 janvier et il a été retrouvé agonisant le 13 février, il est décédé pendant son transport à l'hôpital. Ce qui laisse donc présumer un calvaire de 24 jours puisqu'il a été torturé à mort.

"La victime dénudée et torturée, présentait sur 80% de son corps des hématomes, des entailles à l'arme blanche ainsi que des brûlures provoquées à l'aide d'un liquide inflammable. Laissé pour mort par ses bourreaux qui l'avaient menotté et bâillonné, le jeune homme est mort dans son transport à l'hôpital." peut-on lire dans le Figaro. Le moins qu'on puisse dire c'est qu'ils n'y ont pas été de main morte. Un crime odieux.

Je suis obligée dans ce cas de figure de me contenter de ce que nous dit la presse. Et les médias, quant à eux, n'écrivent que ce que la police leur dit. Il y a donc beaucoup de non-dits. Il aurait été appâté par une jeune fille maghrébine à son travail. Un magasin de téléphonie mobile. Ils se sont échangés leur numéro de téléphone, il a été au rendez-vous et on connait la suite...

Il y a plusieurs choses là dedans qui sont vraiment étranges. Ils l'ont enlevé et ont demandé une rançon dont le montant a varié de 430 000 à 100 000 euros tout comme ils ont varié les lieux pour la remise de l'argent et finalement, ils ne sont pas venus. Ce qui me fait penser que l'argent n'est pas le mobile de ce rapt. Mais il y a quand même un détail qui m'interpelle fortement. Le jeune homme assassiné se nommait Ilan. Comme Ilan Pappé. La première question qui me vient à l'esprit... était-il de confession judaïque ?

Parallèlement, deux autres personnes ont été contactées de la même manière mais n'ont pas donné suite, un jeune homme a envoyé son père à sa place et s'est fait tabassé par trois individus qui ont pris la fuite car des témoins sont arrivés. Il serait très intéressant de savoir les noms et prénoms des gens agressés et abordés. Car les victimes sont forcément ciblées. Suivant au moins deux critères. Leur lieu de travail d'abord. Sur les trois jeunes gens accostés, deux travaillaient dans des magasins de téléphonie mobile et le troisième est un jeune producteur de disques. Qui sont les patrons et à quelle religion appartiennent-ils ? Nous n'avons pas à faire là à des kidnappings ordinaires contre demande de rançon. Bien qu'ils en demandent une. Je pense que cela pourrait avoir un lien avec un problème idéologique et religieux. Du style israélo-palestinien. Les individus qui montent ces coups ont du ressentiment et ont décidé de se venger sur des jeunes gens de confession judaïque. C'est fort possible. Pour torturer comme ils l'ont fait, il faut avoir au fond de soi, une sacrée haine. Oui, je pense à une haine idéologique, en premier lieu mais pas seulement. La haine les aveugle et ils se vengent sur des innocents. Ce sont donc des gens violents et extrêmistes. Mais qui doivent aussi posséder un certain charisme puisque des jeunes femmes servent d'appât pour eux. Où alors elles font ça contre quelque chose. De la drogue peut-être. Ce sont sûrement leur copine ou compagne.

Il est à noter aussi que si la jeune femme qui a accosté Ilan était magrébine, les deux autres étaient l'une blonde de type européen, l'autre brune. Dans tous les cas, les victimes sont toujours des hommes jeunes. Et il est fort probable que les agresseurs le soient aussi.

La barbarie avec laquelle ils ont torturé le jeune Ilan me laisse à penser qu'ils ont du agir aussi sous l'emprise de drogues, -amphétamines, ecstasy,poudre- mélangé à de l'alcool. Sûrement des drogués chroniques donc accros qui ont la moitié des neurones en compote, les nerfs complètement détraqués. Ils sont irritables, excités, et leurs abominations doivent même les faire rigoler. Nous ne nous trouvons pas là devant des truands possédant le sens de l'honneur mais des malades mentaux qui font n'importe quoi car ils ne possèdent plus la lucidité de voir ce qui est bien ou mal. Ils se sont acharnés sur leur victime à coup de couteaux, l'ont brûlé, lui ont fait subir mille supplices... des innommables de la pire espèce qui se sont laissés entraîner dans une spirale de violence incontrôlable. Et sûrement fournissent-ils la drogue aux filles. En échange, elles servent d'appât. Pour elles, c'est un jeu. L'essentiel étant qu'elles aient leur dose. Une sorte de chantage où tout le monde trouve son compte.

Vu leur comportement, il y a fort à parier que ce ne sont nullement des professionnels du grand banditisme mais des individus inexpérimentés et qu'ils se feront vite attraper. Il se pourrait qu'une jeune femme, prise de remords dans un moment de lucidité regrette tout cela et parle... le manque est souvent révélateur dans ce genre de situation.

Aux dernières nouvelles, la police aurait arrêté un suspect qui aurait été "prestataire de service" pour les ravisseurs. Que signifie cette expression ? Si le type se drogue, au bout de quelques heures de sevrage et d'interrogatoire, il ne contrôlera plus ses nerfs et parlera. S'il est "clean", ce sera beaucoup plus long. Mais dans tous les cas, pour se lancer dans une affaire aussi sordide, gageons que l'inculpé ne doit pas être bien net non plus.

Il est fort à craindre que la violence qui sévit aux Etats-Unis et où ce genre de crimes se produit toutes les minutes, est en train de déferler chez nous aussi. Et ce n'est que le début.

Adriana Evangelizt

Publié dans Enquête criminelle

Commenter cet article