Ilan, la jeunesse brisée

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Ilan... la jeunesse brisée

 

Et bien, oui, je le dis sans ambages, c'était un beau garçon et c'est bien malheureux de finir comme ça... comme je l'exprime ICI d'une manière un peu virulente...

Peu à peu, les langues se délient, c'est le cas de dire. Ainsi un article du Monde que nous avons reproduit ICI, stipule bien que "Dès le début de l'enquête, les policiers n'ont pas manqué de relever qu'Ilan Halimi faisait partie de la communauté juive séfarade française." "...lui-même ne cachait pas sa judéité." Selon les enquêteurs " les ravisseurs n'ignoraient nullement qu'Ilan était juif." Lors des échanges avec son père "ils auraient proféré à plusieurs reprises des insultes ouvertement antisémites ; ils semblaient également persuadés que le fait qu'il soit juif faisait automatiquement de lui quelqu'un de fortuné." et au moins un des treize interpellés aurait avoué que "la bande aurait identifié de manière claire des "cibles juives" et certaines communautés n'ont pas manqué de remarquer que parmi "les tentatives d'enlèvement opérées par le groupe figuraient d'autres victimes juives".

Or, dès que j'ai eu vent de l'affaire, la première chose qui m'a fait tilt en lisant un article c'est justement le prénom de la victime, Ilan. J'en parle dans le premier article car pour moi, la chose prenait déjà une tournure bien précise. Mais point antisémite, je répète. En coordination avec les problèmes de Proche-Orient. Et sa détention semble malheureusement avoir été inspirée par les méthodes d'Abou Graib dont vous pourrez voir les photos ICI... nombre de victimes ayant elles aussi été tailladées et brûlées avec des cigarettes entre autre... le Monde lui-même confirme en disant que les photos envoyées à la famille font apparaître "des mises en scène qui semblent s'inspirer de l'actualité irakienne, à la fois celle des sévices dans les prisons que celle des affaires de prises d'otages. On y voit notamment la victime nue, le visage couvert" Or, ce fait doit considérablement gêner les enquêteurs qui, eux, savent la vérité. Et il est bien évident que tant le chef de l'Etat, que le Premier Ministre et Sarkozy doivent être au courant. Dans un de mes articles publié le 26 août, intitulé "Requiem pour la liberté", avec ma franchise naturelle, j'écris ceci : "Normalement ceux qui sont au sommet sont sensés donner l’exemple. Le donnent-ils ? Nous n’avons pas cette impression, pardonnez-nous cet euphémisme. Mais puisqu’ils nous servent de modèles, ils nous vient à l’esprit que nous pourrions les imiter. Et si nous les imitions, nous entrerions de plein pied dans une gigantesque foire d’empogne où tout le monde assassinerait tout le monde sans se poser de questions et sans faire de prison, bien entendu. Pourquoi ce privilège leur serait-il réservé ? De quel droit ? Ne nous étonnons donc point si la criminalité est en recrudescence. Il y a de fortes chances pour que dans les mois qui viennent nous assistions à de plus en plus de vols, de crimes crapuleux ou d’actions odieuses puisque les grands chefs qui font la pluie et le beau temps donnent le ton. Les tailleurs de liberté sur mesure s’arrogent le droit de la rendre sélective aussi en fonction de leurs intérêts personnels ou de ceux de leurs coreligionnaires. Il se trouvera bientôt des tas de petits imitateurs qui penseront "Si lui le fait, pourquoi pas moi ?" Comme vous pouvez le constater, c'est exactement ce qu'il est en train de se produire.

Dans une société en décadence, quand le sommet est vicié tout ce qui est en-dessous se pourrit aussi automatiquement. Pas tout, heureusement mais les plus déséquilibrés ou fragiles psychiquement.

Parallèlement, il y a quelque chose d'autre qui m'interpelle c'est le grand silence des sites judaïques en général et pro-israélien et sioniste en particulier. Alors que d'habitude pour la moindre broutille tous les communautaires crient "au loup"... Juste un petit communiqué sur le site du Crif. Un article quand même sur Haaretz. Mais les sites les plus turbulents en parlent à peine. Rien sur le Bétar. Rien sur le Tagar. La Ligue de Défense Juive publie deux petits communiqués dont un avec sa photo. Pas de haine à l'encontre du musulman contrairement à leur habitude même si certain article s'intitule "Bravo Tsahal, trois de moins"... et un article sur Guysen qui commence à orienter le drame vers l'antisémitisme comme à son habitude. A tel point que ce silence m'interpelle encore d'autant que les photos d'Ilan ne sont pas sur n'importe quel site. Se pourrait-il qu'il appartienne à un mouvement des jeunesses turbulentes sionistes et racistes ? Là, l'affaire prendrait bien sûr encore une autre dimension quand on sait les actes barbares auxquels se livrent les extrêmistes sionistes envers les musulmans et pro-palestiniens. Qu'ils comprennent bien ces gens-là que la violence entraîne la violence. Et que ce n'est pas une solution. Parce qu'à se comporter comme ils le font, ils attisent la haine. Et pas que des musulmans, loin s'en faut...

Imaginons deux secondes qu'un jeune agréssé par le  Bétar ou la LDJ se trouve dans le gang et qu'ils en aient repéré quelques uns ? Je le répète, l'horrible traitement qu'a subi Ilan ne me semble pas normal même si l'on tombe sur des gens violents de nature ou parce qu'ils prennent des produits. Parce qu'il y a un acharnement volontaire. Et c'est ça quelque part qui me choque. D'abord la longueur. 21 jours ce n'est pas rien. J'imagine sans peine la douleur du garçon, sa souffrance... lorsque j'étais plus jeune, nous nous étions fait enlever dans un pays en guerre avec deux de mes amis pour nous réquisionner la bagnole. Ce qui n'est déjà pas rien quand on arrive de France et qu'on n'a pas l'habitude de ce genre de choses. Mais s'ils se sont montrés menaçants, j'ai vite compris que ce n 'est pas à nous qu'ils en voulaient mais à la jeep. Infliger 21 jours de tourments ça implique une logique particulière de sadisme motivée par quelque chose... même si le chef est timbré, il n'est sûrement pas le seul à lui avoir infligé des sévices.

Je poursuivrai mon analyse dans un autre article...

Publié dans Enquête criminelle

Commenter cet article

David 19/02/2006 18:39

Je te remercie Adriana de parler de lui car tu es bien la seule. Malgré ton combat que je connais et malgré qu'il me soit arrivé de t'attaquer parce que je n'étais pas d'accord avec toi sur le sujet Palestine. Un de mes amis, plus âgé et plus intelligent que moi sans doute, me disait il y a peu de temps "Evangelizt n'est pas antisémite. Elle est pour la paix dans le monde. Avec elle, les marchands de canons ne feraient pas fortune, il n'y en aurait pas". Je le crois. Et je crois aussi que le triste exemple d'Ilan prouve qu'il faut que la Paix vienne. Mes hommages, Madame.

Adriana EVANGELIZT 24/02/2006 10:28

Je te remercie David pour ton commentaire. Je pense que nous avons eu suffisamment de mails, de polémiques et de discussions orageuses pour que tu comprennes bien que, oui, je suis une pacifique. Ce que tu as toujours nié. Tu sais aussi que la religion de ma grand mère était judaïque. Une chose que j'ai apprise à l'âge de 30 ans. Le secret de famille. Chez mes parents, la religion n'avait pas d'importance. Chez moi, elle a pris une autre tournure. Je suis simplement une universaliste. Je rêve d'un monde sans barrières et sans frontières. Comme au temps du Jardin d'Eden. Mon âme en est restée à ce temps. Tout le reste n'est que création humaine pour nuire à l'homme. voilà ce que j'en pense.
Je sais que je suis la seule à parler d'Ilan et crois bien qu'on me le reproche assez. Mais l'injustice n'est pas à géométrie variable pour moi. D'autant que je suis très sensible à la souffrance des autres et que j'imagine sans peine, ce qu'Ilan a du endurer. Ca me révulse. La connerie humaine n'a pas de limites. Et je condamne toutes les barbaries. Je suis en train de faire un très beau poème sur Ilan. Tu seras le premier à le lire.
Mes Amitiés
Adriana