Triste devoir de mémoire

Publié le par Adriana EVANGELIZT

 

Quand la mémoire est entâchée

 

Je vais commencer par parler de ce qui devait être un rassemblement de soutien à la mémoire d'Ilan et qui s'est transformé en règlement de compte. Je le répète, les gens qui se conduisent de la sorte ne sont pas mieux que ceux qui s'en sont pris au malheureux Ilan. C'est la même chose. La même haine. Le même racisme et toujours un ennemi que l'on combat sur le territoire français. Avec la différence que ceux qui ont fracassé la voiture et se sont acharnés sur la victime sont libres. Tout est là. Et c'est cette "différence immunitaire" qui, quelque part, exaspère, génère la colère et la haine. Le meurtre odieux d'Ilan, je le redis, n'est pas fortuit dans son horreur. Il y a là tout un symbole et un message terrible qui devrait nous toucher tous et nous interpeller.

Le problème israélo-palestinien est en train de prendre des proportions catastrophiques sur notre sol. Mais aussi dans le monde.  Et c'est bien plus qu'une histoire d'antisémitisme qui plane sur ce drame, oui bien plus. C'est surtout que le comportement des dirigeants israéliens dans ce conflit rejaillit sur une communauté toute entière. Les esprits primaires s'imaginent que tous les gens de confession judaïque sont comme Netanyahou -pour ne citer que lui- où comme les soldats qui affichent ouvertement leur mépris aux check-point ou ailleurs, par exemple... je schématise un peu mais c'est ça.

De surcroît, ceux qui défendent la cause d'Israël et qui sont en France, exacerbent tout un tas de tensions. Nous en avons encore l'exemple type sur cette manifestation dimanche. Trois de mes amis y étaient. Et les futurs belligérents étaient facilement identifiables avec leur brassard noir où l'on pouvait voir l'étoile de David. On notera le parallèle avec les brassards nazis, noirs aussi, exhibant la croix gammée. Les idéologues se ressemblent tous et leur point commun c'est justement la haine. Rien n'est hasard dans notre monde... et l'Histoire se répète sans arrêt bien que l'on se démène beaucoup -pour rien- pour qu'elle ne soit pas.

Se rendent-ils compte, les jeunes ultra-violents du sionisme, de la haine qu'ils dégagent ? Se rendent-ils compte de leurs comportements ? Et se rendent-ils compte surtout qu'au nom de leur "amour pour Israël", ils sont allés beaucoup trop loin dans notre pays tant par leur racisme ambiant que par leurs menaces de mort ? Ils ont malheureusement ouvert  une porte qu'ils auront du mal à refermer. La haine engendre la haine et la violence. Un jeune homme en a payé le prix fort. Parce qu'il est tombé sur des individus qui sont finalement comme eux. Des extrêmistes et des fanatiques. La preuve dimanche, ils se sont acharnés sur des étalages de fruits et légumes, ont voulu défoncer la porte du théâtre de la Main d'Or, ont bousillé une voiture et gravement blessé un homme qui se trouvait-là au mauvais moment. Est-ce franchement honorer la mémoire de Ilan ? Qu'est-ce qu'ils ont dans la tête ? Israël, on sait. Mais ici on est en France. Et tout le monde ne peut pas prendre leur parti. Surtout les gens lucides. Qu'ils se le disent. Il vaudrait mieux qu'ils regardent la vérité en face, telle qu'elle est. Au lieu de la déformer par aveuglement et par partisanisme. La vérité n'a qu'une face. Elle ne peut pas être ce qu'on voudrait qu'elle soit. C'est déjà manquer de raison que de pas voir les choses telles qu'elles sont.

Le sionisme en lui-même est déjà une idéologie dangereuse parce qu'il n'est plus ce qu'il était au départ. Il a fait comme le christianisme, il s'est dévoyé. D'une lutte de libération nationale -qui sous-tend déjà des zones obscures méritant éclaircissement- il est devenu un mouvement impertinent qui prône la colonisation sur un sol qui ne lui appartient pas. J'entends par "impertinent" qu'il poursuit ses dégâts sans se soucier des autres et en particulier des deux peuples. Le sionisme pense à la terre, pas à la vie. Comme toutes les idéologies, il est basé sur des idées qui ne collent pas avec la réalité sur le terrain. Et c'est pour cette raison qu'il est condamné à se détruire lui-même dans un futur proche.

Il est nécessaire à cet instant précis de bien différencier le peuple Israélien et les gens de confession judaïques des idéologues sionistes. Ces derniers sont planqués à Washington pour la plupart et n'essuient pas, eux, ni les tirs de roquettes ni les attentats. Eux, ils commandent et ils financent pour que le mal soit fait. C'est-à-dire pour que la paix ne soit jamais en Palestine puisqu'ils veulent s'accaparer de tout. Il faut bien se dire aussi qu'ils tirent les ficelles pour que certains pays soient attaqués, l'Irak par exemple, et l'Iran au mois de mars... je pense très sérieusement que pour ce dernier pays, ils ont commis une grave erreur dont -une fois de plus- les deux peuples paieront le prix. Mais surtout le Peuple israélien. Car l'Iran n'est pas l'Irak. Mais la folie des hommes -et des jeunes sionistes qui sont en France- et leur haine, leur fait oublier toute lucidité et toute clairvoyance. De mauvais mots en mauvais actes, ils générent eux-mêmes les armes qui se retournent contre eux. Ilan n'est qu'un des nombreux sacrifiés de cette histoire, malheureusement...

Adriana Evangelizt

Publié dans Enquête criminelle

Commenter cet article