LA HAINE

Publié le par Adriana EVANGELIZT

C'est fou comme le Net peut générer de sympathie ou d'antipathie selon les idées que vous défendez ou les causes que vous épousez. Il y a certes beaucoup de gens sympathiques mais aussi beaucoup de gens haineux et mauvais. A partir du moment où vous ne pensez pas comme eux, ils se prêtent à tout un tas de manoeuvres aussi basses que leur esprit. La Haine est une énergie négative qui peut se travailler pour devenir une énergie positive.

Ainsi, moi-même, lorsque j'étais jeune, il m'arrivait d'éprouver ce mauvais sentiment envers certaines personnes notamment lorsqu'elles me faisaient des réflexions ou qu'elles étaient déplaisantes avec moi. Intérieurement, je les maudissais. Et je m'étais aperçue que chaque fois que j'en maudissais une, il lui arrivait une catastrophe. Je m'en étais ouvert à un ami qui avait lui-même remarqué ce fait. Et il m'avait donné ce conseil "Tu devrais cesser d'avoir du ressentiment envers les personnes avec qui tu as des problèmes car il y a au fond de toi, une énergie puissante qui les touche et qui leur fait du mal." Comme ce n'était pas quelqu'un qui plaisantait lorsqu'il parlait, je me souviens que ses propos lancés comme ça en me regardant droit dans les yeux m'avait soufflé quelque part. J'avais certainement même dû devenir blême. Non, pas que ses paroles m'avaient fait peur mais il venait de dire quelque chose dont j'étais consciente depuis pas mal d'années et que j'avais toujours réfuté ou refusé. Je me disais "non, ce n'est pas possible." La mort de mon arrière grand-mère, que j'avais prédit, planait toujours dans ma tête. Et d'autres choses encore que j'avais visionné à l'avance. J'étais donc complètement interloquée lorsqu'il m'a dit ça mais malgré la tête que je faisais, il a continué "Si tu entres dans le cercle vicieux de la haine, tu t'y enfonceras chaque jour davantage. Chaque fois que tu maudis quelqu'un, c'est toi que tu maudis. Alors attends toi à ce qu'un jour, le mal que tu provoques te revienne. L'effet boomerang." Alors quand il a dit ça, un petit calcul s'est vite opéré dans ma tête, en l'espace d'une semaine j'avais maudit quatre personnes à qui étaient arrivées quatre catastrophes, et je me suis pensé qu'il allait y en avoir quatre qui allaient forcément me tomber sur le coin du baigneur. J'ai écarquillé de grands yeux et je lui ai dit avec force : "Mais ce n'est pas de ma faute tout de même ! Non, ce n'est pas de ma faute si chaque fois que je suis en colère après quelqu'un, il lui arrive un malheur ! Je n'y suis pour rien. Ceci me dépasse." A l'époque, vous voyez, j'étais loin de l'Hermétisme... mais je remercie le ciel d'avoir envoyé sur ma route des êtres qui m'ont éclairée très tôt. Des sortes de maîtres qui me faisaient la leçon. Et pas toujours de la plus tendre des façons d'ailleurs... sans doute était-ce pour dompter ma susceptibilité. "Que ceci te dépasse je le comprends bien mais contrairement à ce que tu penses, tu y es pour quelque chose. Car ton corps et ton ego sont une chose mais ton âme et l'énergie qu'elle génère c'est autre chose. Or tu possèdes au fond de toi une grande énergie et c'est elle qui provoque les choses. Quand tu prends conscience de cette énergie, après tout n'est qu'une question de maîtrise. Il faut t'apprendre à canaliser. Ainsi, quand tu te fâches avec quelqu'un, au lieu de te vexer si  on t'insulte, tu fais comme si tu n'avais rien entendu. Le mépris et l'indifférence sont préférables à la Haine. Ainsi, tu inverses les rôles et les pôles. L'autre est vexé à ta place et toi, tu reçois un bonus. J'entends par là, que tu n'émets pas d'ondes ni d'énergies négatives et donc tu rends meilleure ton âme. Plus lumineuse. Mais bien sûr d'un autre côté, il y a ceux aussi qui prennent plaisir à faire du mal aux autres ou à les faire souffrir. La colère générent en eux quelque chose qui leur fait du bien. Une sorte de jouissance intérieure mais malsaine. Il y en a plein de par le monde. Des violeurs, des tueurs, des assassins, des types qui battent leurs femmes et leurs enfants ou vice versa... ils ne savent pas résister à leurs pulsions ni maîtriser leurs impulsions. Ce ne sont même pas des animaux qui ressemblent à des humains car les animaux sont incapables de se livrer à de telles horreurs, ce sont simplement des monstres à l'apparence humaine. Tu peux bien sûr choisir ce camp... le camp de l'Ombre. L'Ombre ou la Lumière. C'est toi qui décide. Tu viens au monde avec le Libre-Arbitre. C'est toi qui choisis ta vie de A à Z. Et tout ce que tu fais ou dis dans ta vie, c'est toi qui l'a choisi. Personne d'autre à ta place. Je dis ça parce que... si tu ne transformes pas ta Haine... attends-toi à ne trouver que le pire dans ta vie." Et c'était toujours dit avec le plus grand sérieux, pas sur le ton de la plaisanterie. Mon ami a toujours eu le don d'être très franc, c'était quelque chose que j'appréciais énormément même si ses quatre vérités n'étaient pas toujours bonnes à entendre. Mais voyez-vous, la franchise agit un peu comme un électrochoc. Ca heurte sur le coup mais réflexion faite, on se dit après, il a raison au fond. Au fond il ne dit qu'une vérité que je me dois d'admettre. Le problème de tout individu c'est cela. Admettre ce qu'il est sans se mentir, sans se voiler la face. Voir ses qualités, ses défauts, ses vices, ses vertus, ne rien oublier et ne rien inventer. Savoir se regarder droit dans les yeux sans se mentir. Et sans honte. Et permettre que les autres aient le  même regard que vous sur vous. Si vous n'acceptez pas les critiques fondées sur vous c'est que vous n'acceptez pas de corriger vos défauts et que vous refusez donc de vous améliorer. Votre ego surtout. Vous pensez que vous êtes bien ainsi et vous êtes certain d'avoir raison.

Alors bien sûr, travailler sur soi quand on est jeune, impulsif, rebelle et tutti quanti, ce n'est pas une chose facile. Et il faut prendre beaucoup de claques pour comprendre ses erreurs. Quand on est fait bien sûr pour prendre la voie d'une certaine Sagesse. Je précise "certaine" car je suis encore loin de la perfection. Mais par contre la Haine, je suis bien au-dessus de ça. Parce qu'haïr c'est fatigant, ça éreinte le cerveau, c'est pas bon pour les nerfs et finalement, ça rend bête. Sans compter que ça s'accompagne en général d'autres nuisances... la mesquinerie, la méchanceté, la sournoiserie, la perfidie, l'hypocrisie, la jalousie, l'envie, le machiavélisme, la rancoeur, le mensonge, la dénonciation ou délation, et ça peut aller jusqu'au crime crapuleux. Le monde est rempli de millions d'individus capables de cela. Et pour réformer les mentalités, rendre clair ce qui est sombre et pur ce qui est impur, il faudra des milliers d'années.

Chaque individu possède le libre-arbitre. Il peut choisir d'être bon ou mauvais. C'est au fond de soi que se trouve la solution. Et nul autre ne peut la trouver à part nous-mêmes.

Adriana Evangelizt

Publié dans Emotions et sentiments

Commenter cet article

VIGIER Noël 23/04/2006 04:17

Une chose me dépasse chez les personnes qui parlent de la haine. On dirait qu'elles n'ont qu'elles n'ont fait que  de l'apercevoir ou l'a subir.Elles prennent les gens haineux pour des malades qui n'arrivent pas à se guérir,bien sur,çeux-là existent mais,ils y en a d'autres,les sérieux,les méchants et eux aiment çà,    ils aiment faire mal ou très mal,ils aiment foute la merde(pas        comme nous d'essayer de construire la Paix) Par ex. écrire sur les murs de banlieue sale arabe,un peu plus loin mort aux juifs etc.Il y a aussi ceux qui attachent un chien à un arbre et y mettent le feu, c'est gratuit et ne rapporte rien à quelqu'un de sain(t),pour eux,c'est tellement grave que ça devient du naturel.J'avoue que ce genre de  type me donne la haine et que j'aurai bien envie de les cramer,les faire disparaitre de l'humanité mais bon,il ne faut pas rêver. MAIS ILS NE FAUT PAS CAUCHEMARDER NON PLUS ,ALORS SOYONS POSITIFS