Le matérialisme

Publié le par Adriana EVANGELIZT

 

 

 

Le capitalisme

 

 

Alors pour répondre à Hélène qui m'a laissé de nombreux messages et que je remercie du fond du coeur de l'intérêt qu'elle porte à mon blog... clin  d'oeil aussi à Jérémy..

Pour répondre à ta question sur le capitalisme et te donner ma vision de la chose, je répondrai clairement OUI, le capitalisme est voué à disparaître. Mais malheureusement pas demain ni dans 10 ans. Ni dans cent ans. A moins qu'il n'y ait une prise de conscience très nette de toute l'humanité sur le fléau qu'est l'argent, le nerf de la guerre du monde actuel et le fer de lance des capitalistes. Mais pas que pour eux d'ailleurs. Car malheureusement, tout s'achète, tout se vend. Y compris l'Amour. Y compris l'Amitié. Y compris les hommes politiques. On en a un exemple flagrant aux Etats-Unis où l'AIPAC, le lobby sioniste et pro-israélien a acheté le trois-quart des membres du Congrès. On ne compte plus le nombre d'élus impliqués dans des affaires de pots-de-vin et tout est à l'avenant. L'argent mène le monde. Le problème étant qu'il y a ceux qui ont tout et les autres qui n'ont rien, même pas de quoi se nourrir ou se vêtir. Immonde.  

Et pourtant à l'origine l'humanité ne possédait pas d'argent.  Je vais shématiser mais imagine Adam et Eve lorsqu'ils se sont fait mettre à la porte du Jardin d'Eden...  à part leur tenue plus que rudimentaire, ils ne possédaient rien. Comment vivaient donc les premiers humains ? Ils faisaient du troc. A la base, l'origine de l'argent était sacré. La source de l'argent est d'origine religieuse. Ce qui prouve bien d'ailleurs que les religions étaient déjà dévoyées. Je m'explique... dans certaines contrées comme en Inde, les premières pièces furent frappées par des prêtres ou roi-prêtres, les premières banques furent les temples et les premiers marchés étaient des marchés sacrés. Ces premières pièces furent donc frappées et distribuées par ceux qui vivaient dans les temples, elles ressemblaient à des médailles à l'image de divers dieux et incarnaient leur pouvoir protecteur. Elles devinrent très vite populaires et les gens se mirent à les échanger contre d'autres choses. Par ce principe, on pouvait bien évidemment s'imaginer qu'un dieu nous protégeait et la crédulité des gens fit le reste.  Ca c'est un premier point que bon nombre de gens ignorent.

Est-ce que les aborigènes qui vivent en plein coeur de l'Amazonie sont plus malheureux que nous ? Est-ce que la télévision leur manque ? Et sans électricité comment font-ils pour se chauffer ? Ils font comme l'araignée dont j'expliquais l'intelligence à mon voisin, ils font preuve d'ingéniosité. Ils font corps avec la nature et ils se sont adaptés à elle. Sans radiateurs électriques pour avoir chaud l'hiver et sans congélateur pour pondre des glaçons raffraîchisseurs de boissons, l'été. Paient-ils un loyer ? Et pour aller visiter une autre tribu en plein coeur de la forêt, prennent-ils une voiture ou s'y rendent-ils en hélicoptère ? En écrivant ces lignes, je souris parce que j'imagine la scène... je me dis que j'aurais pu vivre comme eux, sans problème. Et de me voir assise au pied d'un arbre en train d'écrire un poème sur une croûte d'arbre en signes cabalistiques... au moins le poète en plein coeur de l'Amazonie avec ses frères primitifs -c'est ainsi que l'on nous nomme dans le monde civilisé- n'aurait-il pas eu quelques fois des problèmes pour boucler les fins de mois. Car il ne faut pas croire que c'est drôle tous les jours. Non. Nous ne sommes plus au temps de Ronsard où les poètes vivaient de la largesse de leurs mécènes. C'est vous dire qu'en ce temps-là, les gens possédaient encore certaines valeurs. Les riches notamment. Ainsi lorsqu'un troubadour passait dans un château et que le maître des lieux lui décelait quelques talents, il se faisait fort d'en faire son "protégé" et de veiller à ce qu'il ne manque de rien. Oui, en ce temps-là, le talent -valeur abstraite- était encore récompensé. Maintenant, on  récompense la connerie humaine, le crime, le mensonge, l'imposture, la malhonnêteté et les gens purs sont crucifiés. Comme toujours. J'y reviens... mais le Galiléen en est l'exemple type. Voilà où mène l'Argent et le Pouvoir. On achète l'occupant pour qu'il assassine Celui qui nous fait de l'ombre avec sa Lumière. Deux mille ans après vous pourrez constater que rien n'a changé. Les forces de l'Ombre mènent le bal. Décident de qui doit vivre et qui doit mourir. L'Argent paie tout. Même la mort. John Kennedy en sait quelque chose dans son Ciel. A partir du moment où vous commencez à prendre conscience du fonctionnement du monde où l'on vit, que vous détectez les âmes damnées qui régentent cette terre et que vous les provoquez en dénonçant leur noirceur, vous vous heurtez à un grave problème qui peut aller jusqu'à vous faire mourir pour se débarrassez de vous.

Bon, je suis obligée d'arrêter car il y a un orage du tonnerre en ce moment. Je continuerai quand il sera passé... à bientôt...

Adriana Evangelizt

 

Publié dans Notions

Commenter cet article

HélÚne 06/07/2006 12:28

Oh ! un article pour moi ? waouw ! Je me sens flattée ! ;-)
Je ne connaissais pas l'histoire sur le comment l'argent est apparu. C'est intéressant ce que tu dis, que ça s'est apparu d'abord dans des temples....
En France, il y a ce qu'on appelle le S.E.L, ça ressemble au troc, genre j'échange ton roti contre une heure à peindre le plafond...C'est chouette ce truc, mais je n'ai jamais essayé car il n'y a pas dans mon coin.
J'ai vu le reportage sur arte de Jéromine Pasteu. eh bien son tribu amazonien va mal, car il y a des gens qui coupent les arbres acajou et ça menace cette tribu...
A ce rythme là, dans combien d'années y aura plus un seul tribu intact (non influencé par des principes occidentales, ou américains, c'est à dire productivité, argent, valeurs matérielles) ?
J'espère beaucoup que très rapidement, du moins de mon vivant (j'ai 33 ans), que les pays riches comprennent il est urgent et vital de ré-introduire l'humanisme dans le monde de capitalisme, que l'être est plus important que le faire ou l'avoir !
Bon appétit ! :-D

Joe l' Apocalypse 05/07/2006 10:32

Je suis contre l'apologie de "la tribu qui vit en paix sans avoir internet" : Le capitalisme n'a rien à voir avec les avancées technologiques : portable, médias, internet, voiture, électricité, magnétisme, utilisation de l'énergie solaire, etc..etc... TOut cela est une marche normale de la recherche de l'être humain, il ne faut pas aller contre; la seule chose à approndir bien davantage (car trop laissée de coté), c'est la connaissance de soi.
Si l'être humain est une âme évoluant dans un corps pour s'"améliorer" et parvenir à sa véritable nature (comme l'a fait Jésus), c'est aussi son rôle de développer toutes les technicités qui  puissent rendre sa vie meilleur; les "sages" feront la différences entre un appareil médical permettant de sauver la vie et un engin nucléaire transportable dans une valise. Encore une fois il ne faut pas aller contre les progrès technologiques et ne pas mélanger les personnes mal intentionnées qui utilisent ces progrès, ainsi qu'un coté politique (le capitalisme) qui utilisera et financera ces mêmes progès pour son pouvoir, son confort égoiste, utilisant pour cela tout ce qui est en son pouvoir (aidé aussi par les religieux) pour maintenir le maximum de gens dans l'ignorance.
 

Jeremy 05/07/2006 08:00

Je cite:
Mais malheureusement pas demain ni dans 10 ans. Ni dans cent ans.
Je te trouve très optimiste, en effet si ça continue comme ça dans 10 ans les humains auront disparu de la surface du monde.