La notion de groupes d'Ames - 2ème partie

Publié le par Adriana EVANGELIZT

 

 

La notion de groupes d'âmes

 

L'existence de l'Âme

 

2ème partie

1ère partie

 

 

 

 

Poursuivons notre voyage dans le monde des Âmes pour bien comprendre tout ce qui va suivre...

Il faut déjà savoir que si la Naissance d'un humain est -en principe mais hélas pas toujours- une évènement heureux ici-bas et la Mort un évènement triste, c'est exactement le contraire pour l'Âme. Un Naissance terrestre signifie une mort céleste pour Elle. Elle est obligée de quitter un monde où Elle est libre, où Elle peut se mouvoir à son aise pour s'emprisonner dans un corps d'humain. Cela signifie aussi qu'elle est obligée de quitter des êtres qui lui sont chers pour retrouver un monde étranger avec lequel il faudra qu'elle s'acclimate, bon an mal an. Par contre, la mort de l'Humain est pour Elle, une délivrance. Elle quitte sa prison de chair pour rejoindre enfin ceux qu'Elle aime et le pays qu'Elle a quitté. Imaginez un peu cet Être invisible, très lumineux évoluant dans un univers de radiance, de l'énergie à l'état pur, obligé de s'enfermer dans une prison sombre où il lui faudra vivre au gré de cet habitacle qui aura faim, soif, qui sera soumis à tout un tas de désirs, de pulsions et d'impulsions... cet humain qui ignorera la plupart du temps que quelqu'un vit en son sein et qui L'entraînera malgré elle dans une voie qui n'est pas la Sienne. Tout le problème de l'ignorance humaine se trouve là en fait.

Si l'on apprenait, dès leur naissance, à tous les humains l'Enseignement de la Science de l'Âme, il n'y aurait pas de criminels, pas de guerres, personne ne ferait de mal à personne et l'Homme serait un Dieu juste et bon pour lui-même mais aussi pour les autres. Le Royaume dont parlait Ieschoua, c'est au fond de vous qu'il se trouve. Et il en est le Roi. C'est le message qu'il est venu adressé à l'Humanité il y a 2000 ans. Il faut bien entendre ici, que je ne parle pas du Jésus de l'Eglise Catholique Romaine qui a trahi son Enseignement, ni de la la Protestante, encore moins de l'Evangélique dont Bush est le parangon et l'on voit où ça mène... je ne parle pas non plus de tous les courants new-age qui travestissent Ieschoua du nom de Shamballa, Maitraya et autres âneries... je parle en tant que Mystique Christique et me situe dans le courant de Sédir dont je vous conseille de lire les ouvrages ICI...  si vous êtes intéressés par le décryptage des Evangiles, leur sens profond et caché, la symbolique des paroles et paraboles du plus grand Maître de tous les temps qui est tout simplement venu apprendre à l'Homme à se libérer... à Être Libre.

La Liberté s'acquiert avec la Lumière que l'on découvre au fond de soi. Parce que l'Âme est une des plus belles Lumières. La plus grande. Elle est la clef qui ouvre la porte du Bonheur et de la Sérénité. Et le Maître des Âmes, c'est Ieschoua. Non seulement, il en est le Maître mais lorsque vous devenez un disciple christique, il s'installe carrément dans votre cœur et, ensuite,  plus rien n'est jamais comme avant. Parce que vous savez qu'il est là, au fond de vous, vous ne pouvez plus vivre comme vous viviez auparavant. Il s'opère un changement radical mais néanmoins, il faut beaucoup travailler sur son Ego ou son Moi pour s'engager sur la Voie de la Lumière. Plaire à son Maître Intérieur nécessite un combat quotidien contre l'Ombre -nervosité, colère, pulsions, mauvaises pensées, mauvaises paroles, mauvais gestes... la liste est longue- et contre les Obscurs qui nous entourent. Visibles ou invisibles.

Car il faut aussi savoir que si nous évoluons dans un monde d'humains concrets, il y a aussi autour de nous beaucoup d'entités abstraites qui -par leurs ondes négatives- influent sur les hommes. Les gens qui évoluent dans le monde Occulte savent cela. Ainsi lorsque vous vous croyez seul chez vous, si vous pouviez voir tous les êtres qui vous entourent, vous seriez parfois remplis d'effroi car certains portent la laideur de leur âme sur leur faciès. C'est d'ailleurs un de ces mondes qu'il nous faut traverser lorsque l'on meurt. J'entends l'Âme, bien entendu. Une âme qui n'aura pas trop perdu de sa lumière dans ce monde terrestre n'aura pas peur de ces hideux... par contre, toutes les âmes des matérialistes, ayant perdu pendant de longues années le contact avec le céleste par la faute de leur véhicule -le corps- sont souvent sujettes à de grandes frayeurs au départ... Ces entités que l'on nomme aussi "bas-astraux" prennent un  mâlin plaisir à vous effrayer. Elle essaient de vous agripper, par exemple. Une âme sur la voie de la Lumière n'aura aucun mal à s'en débarrasser seule. Quant aux autres, des guides invisibles viendront les sortir de leur mauvais pétrin. Alors, bien sûr, si des profanes lisent ces lignes, ils vont penser que c'est un roman de science-fiction. Malheureusement non. Je peux même vous dire que ces monstres de bas-astraux investissent souvent les personnes qui sont alcooliques ou qui se droguent. Ce sont leurs proies préférées avec ceux qui s'amusent à faire du spiritisme. J'en ai fait les frais, il y a quelques années comme j'en parlais ICI...  Ceci fera l'objet d'un autre sujet. Le monde invisible est peuplé de nuisibles qui se jouent des humains et parfois leur font commettre l'irréparable. Les gens qui font des séjours en asiles psychiatriques ou qui deviennent fous ne le deviennent pas par hasard. Les psychiatres peuvent toujours continuer à s'enferrer dans leurs erreurs, bourrer leurs malades d'antidépresseurs, de neuroleptiques ou de psychotropes chimiques,  ils ne sont pas prêts de trouver l'énigme de la folie s'ils ne tiennent pas compte du monde métaphysique et de ses habitants.

Tableau de Duncan Long

Mais bien évidemment, nous vivons dans un univers matérialiste où les individus ne croient que ce qu'ils voient. Quant à  ceux qui croient en certain 'dieu' jusqu'à commettre des crimes en son nom  ou à envahir ou coloniser des pays, ils sont encore bien plus matérialistes que les autres, car s'approprier d'un bien qui ne nous appartient pas, à ce que je sache, c'est du matérialisme prédateur. A partir du moment où l'on nuit à autrui, c'est notre Âme qui en supporte les conséquences. Plus vous agissez mal, davantage elle perd de sa lumière et davantage vous la salissez. Ici bas, rien ne vous appartient, même pas votre corps, il vous est prêté. Et quand le moment du grand départ arrive, votre cadavre reste ici avec votre compte en banque, vos propriétés et tout ce qui vous tenait à coeur. Par contre votre Âme emporte avec elle tout le bilan de votre vie. Il est quand même curieux d'ailleurs que jamais personne -ou presque- ne se soit posé de question sur les fresques que l'on a retrouvé dans les pyramides ou les Temples Egyptiens... certains parlent pourtant d'eux-mêmes... il y est question de la pesée des âmes...

Ce sont des messages très symboliques où sans ambiguité, il est question de l'Âme et des ses bonnes ou mauvaises actions.  Les Egyptiens possédaient une Tradition millénaire dont s'est inspiré Moïse notamment pour les sacrifices, j'y reviendrai plus tard.  Nul doute qu'il avait dû lui-même suivre l'Initiation réservée aux Elites. Mais qu'en a-t-il fait ? La transmission du Savoir Egyptien fut altéré puis complètement détournée. Il suffit de lire le Livre des Morts  pour s'en rendre compte.

Deux mots d'abord sur le fameux polythéisme Egyptien qui n'en était pas un finalement. Je vais essayer de faire court et simple. Les Egyptiens appelaient l'Âme, Ba. Ba était représentée par un oiseau à tête humaine. Ba représente la partie spirituelle des hommes et des "dieux", cette partie spirituelle pouvant aussi être représentée par le signe du Bélier associé au Dieu Knoum, celui qui a façonné les premiers humains sur un tour de potier avec de la glaise. Je vous laissa apprécier les similitudes avec le Yahvé de l'Ancien Testament. Et je répète, Moïse était Egyptien. Le Ba devient donc l'étincelle divine qui habite en l'homme, s'en détache au moment de la mort et comme son symbole oiseau, part rejoindre sa véritable maison dans le Ciel. On est bien d'accord que ce que je vous ai expliqué jusqu'à présent sur l'âme était bien connu des Egyptiens. Mais vous allez voir...  on retrouve même au chapitre 85  du livre des Morts, cette phrase  : "Je suis l'Eternel… Je suis le Verbe ce qui EST avant la lettre…" qui est très proche de ce que prêchait Ieschoua et que l'on retrouve dans l'Evangile de Saint-Jean  "Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu." (Jean1/1) Or, "Le Verbe" est aussi la désignation de Ieschoua... Or si le Verbe est Dieu qui est Ieschoua ? Poursuivons...

Dans la tradition égyptienne, c'est le même Dieu qui est invoqué sous des représentations et des noms différents... le Grand Dieu invisible est à multiples facettes et il est dit "Ma vraie forme est cachée en moi, car je suis l'Inconnaissable..."  cette phrase peut être bien sûr transposée pour l'Âme qui habite dans chaque humain... C'est le Royaume de Dieu dont parle le Galiléen. Il est en chacun de nous. Or, dans la Tradition égyptienne -que l'on peut associer au Popol-Vuh, au Bardo Todhol et autres livres de l'Enseignement Ancestral et même antérieur au Livre des morts- les Egyptiens croyaient en la survie d'un principe spirituel, l'Âme ou Ba, et possédaient la certitude de gagner l'immortalité "en suivant la voie de Dieu". Leur morale était noble, avec des préceptes de sagesse. Ils croyaient en une force suprême de l'énergie cosmique "Dieu Unique créateur". Il décrivait comme suit le voyage de l'Âme après la mort... l'Âme ayant franchi le "portail de la mort", reprend conscience de son état, elle veut réintégrer son corps mais les entités chargées de la guider l'entraînent. Elle traverse ensuite "une région de ténèbres" (ce dont je vous parlais plus haut, là où sont les horribles bas-astraux) avec détresse et désespoir et arrive devant Osiris "le dieu bon au coeur qui sait", qui vit dans l'Amenti, le pays d'Occident... il se dégage d'Osiris une telle puissance de sainteté, de compassion, de lumière, que l'Âme comprend qu'il est le salut pour Elle. (A cet instant précis, est-ce qu'Osiris ne vous rappelle pas quelqu'un ?)  Elle comparaît devant le tribunal de Maat -la justice- avec ses 42 juges et Anubis pèse le coeur du mort ; s'il y a condamnation, il y aura réincarnation ; s'il y a acquittement, l'Âme entrera dans le domaine divin et deviendra comme rédemptrice, l'essence de sa sainteté nourrissant le potentiel divin. Car certaines réalisations cosmiques ne peuvent se faire que par l'intermédiaire d'un être humain ayant atteint le haut degré de perfection. (c’est " l’Avatar " des Hindous, mais cette tradition est commune à l’Egypte, aux Aryens, aux Perses, aux Hindous, aux bouddhistes, à maître Eckart !...) et bien sur à Ieschoua... mais ce voyage de l'Âme ne ressemble-t-il pas à tout ce que l'on a entendu sur la vie après la mort que j'ai moi-même connu ? Pour en savoir plus lire ICI..

Une chose est certaine,  lorsqu'on lit l'Ancien Testament, on ne retrouve pas tous les préceptes sur l'Âme du Livre des Morts que Moïse devait pourtant bien connaître. Il s'est enfui d'Egypte avec un peuple en esclavage -les Hébreux- qui tenait sa croyance plus ou moins pervertie d'Abraham. On ne peut pas vraiment dire non plus que Yahvé ou El Shadaï ou Adonaï soit aussi aussi merveilleux que la description d'Osiris. C'est un dieu jalaoux et guerrier. Quel est donc le dieu de Moïse ?

La suite au prochain numéro... et là, après ces explications, on pourra vraiment commencer à parler des groupes d'Âmes... et plus particulièrement du groupe de Moïse...

Adriana Evangelizt





Publié dans ÂME

Commenter cet article

L'AbbéTise 09/03/2007 22:50


Bonjour,
Une photo intéressante. Vous connaissez ?
Qu'en pensez vous ?
http://labbetise.phpnet.org/Jesus.php
Compliment pour les articles.

L'abbé

PS : pour ma part j'ai vécu une décorporation a l'état de veille il y a longtemps. En marchant je me suis vu en dehors de mon corps. Ca n'a pas duré longtemps mais ca m'a drôlement secoué.

devineau 22/02/2007 22:45

Je ne sais pas comment te contacter, impossible de trouver ton adresse mail mais tu as peut etre des raisons de ne pas le montrer, juste une question à te poser car j'aurai aimé avoir ton avis sur un sujet qui sensibilisent pas mal d'internautes : que penses-tu de la prophétie (tirée du calendrier des mayas) de la fin des temps prévu en 2012? on parle meme d'ascension 2012 (avec l ere du verseau et changement d'une nouvelle l'ère) tout ça est egalement lié à l'alignement des planètes prévu en 2012 où la terre va rentrer en 4ème dimension. Voilà en espérant que tu me donneras ton opinion là-dessus. J'aime beaucoup ton site, très intéressant...bonne continuation. Eun Mee.

Jeremy Seven 08/01/2007 17:59

Vivement la 3ème partie.