Fofana va-t-il être vraiment extradé ?

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Alors il y a beaucoup de choses qui me chagrinent concernant l'arrestation de Youssef Fofana et ce qui se passe en Côte d'Ivoire. Il y a d'abord une chose qu'il ne faut pas nier ce sont les relations du pays avec la France. Elles sont très mauvaises. Et pour dire le fond de ma pensée, je dirai même que Laurent Gbagbo n'est qu'un hypocrite. Il dit une chose, il en fait une autre. On a pu juger l'individu sur place, il n'inspire pas confiance et il prend un malin plaisir à se foutre de la gueule du monde. Chirac et Villepin savent à quoi s'en tenir là-dessus. Alors, malgré ses promesses d'extrader Fofana, comment peut-on le croire ?

Déjà la façon de présenter Fofana à la télévision, goguenard, en train de manger avec sa copine à ses côtés et l'absence totale de gardiens peut laisser transparaître un message... on se fout encore de la France. Où voit-on cela ? Où voit-on que la télévision interviewe un plus que suspect hilare ? Si ça se trouve, il aura fumé un joint juste avant. La main à couper. Et la demoiselle à côté ne doit pas non plus être là sans raison. Alors pour un condamné, il se la fait belle, peut-on dire. Café, pousse-café, cigare et la dame en plus. Idyllique en somme.

Ce qui me chagrine aussi c'est que tout à coup des avocats surgissent on ne sait d'où pour s'opposer à l'extradition. On peut lire ceci dans l'Express : "Cinq avocats ivoiriens ont rencontré Youssef Fofana, lundi, à Abidjan, dans sa cellule du palais de justice, afin d'empêcher la procédure d'extradition engagée par la France. L'un d'entre eux a notamment affirmé que l'accusé ne pourrait être rapatrié car "il est ivoirien de par ses parents". A leur sortie, les magistrats ont refusé de décliner leur identité devant la presse, déclarant simplement avoir voulu "prendre connaissance du dossier".

Cela me fait penser à une sorte de mise en scène pour gagner du temps. Quand on sait que 3000 prisonniers se sont évadés d'une prison d'Abidjan en 2005 par les égouts, on se dit que Fofana pourrait aussi se faire la belle sans problème. D'autant que l'on apprend que son extradition prendra plusieurs semaines. Et en plusieurs semaines, quand on connait le fonctionnement de la justice là-bas et la corruption du personnel pénitentiaire, on peut s'attendre à tout. Imaginons que quelqu'un demande à un gardien de l'aider à s'évader contre une bonne liasses de billets, il le fera sans problèmes. Et ce ne sont pas les scrupules qui l'étoufferons. N'oublions pas non plus que le fameux Mahé -que l'armée française aurait occis- avait quand même violé quatre femmes et tué autant d'hommes mais qu'il l'ont laissé sortir de prison au bout de quinze jours. C'est dire.   

Parce que dès l'arrestation de Fofana, on entendait dire que son retour sur le territoire français n'était qu'une question d'heures. Or là, plus les jours passent et moins la chose semble certaine. De plus, pourquoi les fameux avocats refusent-ils de décliner leur identité ? Qu'est-ce qui nous prouve qu'ils le sont bien ?

Un de mes amis, aguerri dans certains domaines, me disait d'ailleurs -en le voyant sortir de prison sur une vidéo- que n'importe qui pourrait l'enlever et même le supprimer. Il a peut-être trois ou quatre sbires autour de lui mais ça ne va pas loin. Il n'est, de surcroît, même pas entravé. Et comme il connait beaucoup de monde en Côte d'Ivoire, tout est possible même son évasion en plein jour. N'oublions pas qu'il sait très bien ce qui l'attend en France. Là, ça ne sera pas le même régime. Surtout pour les interrogatoires. Pas de copine, pas de bonne bouffe... pas de joint et pas la même cadence. Et une peine de perpétuité à la clef. Il est donc fort à craindre que plus le temps passe, plus il reste là-bas et plus les chances de s'envoler restent grandes. Parce que tout le monde promet qu'il va être extradé mais gageons que s'il s'évade, ce sera un bon moyen pour ne pas tenir la promesse faite à la France et qui pourrait être accusé de cela ? Personne.

Voir les évasions ici :

http://www.prison.eu.org/breve.php3?id_breve=2779

 

Publié dans Enquête criminelle

Commenter cet article